28 mai 2019

La montée en compétences chez #SICSOE ?

La montée en compétences : quand ? Comment ? Pourquoi ?
Découvrez au travers de 3 portraits avec quoi rime l’évolution dans l’entreprise.

La montée en compétences chez #SICSOE ? La montée en compétences chez #SICSOE ?

Le saviez-vous ? Derrière votre vin confié à SICSOE, il y a des femmes et des hommes. Une équipe constituée de personnalités et de compétences variées. Comme dans toutes les entreprises ? Oui ! Mais si cette question de la montée en compétences est souvent traitée sous l’angle purement managérial, qu’en est-il pour celles et ceux qui la vivent ? Trois collaborateurs, trois parcours, pour une montée en compétences vue au travers de leur expérience.

ANGE MBENGHAT, D’OPERATEUR EN 2011, A REFERENT DE LA CUVERIE EN 2019:

« Je travaille chez SICSOE depuis 8 ans, je suis entré par la porte de l’intérim en tant qu’opérateur cuverie puis j’ai été titularisé. Aujourd’hui, occuper désormais le poste de référent de la cuverie est pour moi une reconnaissance de mon travail et m’amène à encore plus d’implication, c’est très positif. »

En pratique, sur le terrain

« Je fais désormais le lien entre la cuverie et la responsable du service Vin-Cuverie, en ayant la responsabilité de la partie technique et en développant l’amélioration continue. Sur ce sujet, il est notamment primordial de travailler sur l’économie de l’eau et des consommables que sont les produits de nettoyage. Dans le cadre de cette évolution, j’ai également plus de contacts directs avec les fournisseurs de matériel technique et, en interne, avec le service Production et la Maintenance : c’est un vrai travail d’équipe. »

VIRGINIE TUPHILE, DE TECHNICIENNE DE LABORATOIRE A ASSISTANTE DU SERVICE VIN :

« J’ai exercé le métier de technicienne de laboratoire chez SICSOE pendant plus de 16 ans, un poste sur lequel il n’y avait plus de possibilité d’évoluer, et j’avais envie de voir autre chose dans l’entreprise. Lorsque le poste d’assistante du service Vin-Cuverie s’est libéré, j’ai proposé ma candidature et le fait qu’elle soit acceptée est pour moi une reconnaissance de la direction et de la responsable du service. Lorsqu’il y a une place à prendre et des ressources en interne, c’est très gratifiant et très motivant de voir qu’on vous fait confiance. »

Une question de transmission

« Ma prise de poste suppose également que j’effectue la passation auprès de celle qui va désormais occuper le laboratoire. SICSOE est une entreprise au sein de laquelle nous travaillons beaucoup ensemble sur le terrain. Parallèlement, j’apprends énormément tout en ayant l’avantage de bien connaitre l’entreprise, sur un poste transversal au contact de tous nos services, mais aussi de nos clients, ce que j’apprécie particulièrement. Enfin, en termes d’accompagnement RH, je vais prochainement bénéficier d’une formation complémentaire sur les outils de bureautique pour renforcer mes compétences. »

CHRISTOPHE COURTIERS, D’INTERIMAIRE SUR CHAINE A RESPONSABLE ADJOINT DE PRODUCTION

« La montée en compétences est une forme de reconnaissance de mon travail. Je suis entré chez SICSOE en 1996 en intérim en tant que manutentionnaire, puis je suis passé opérateur sur chaîne, puis chef de chaîne remplaçant avant de devenir titulaire sur ce poste. J’ai postulé sur celui de responsable adjoint de production lorsqu’il a été vacant, car j’ai toujours eu envie d’évoluer, notamment vers plus de management. »

Comment ça s’organise en interne ?

« Je reçois beaucoup d’aide des collaborateurs du process de production : technicien méthode, planificatrice, assistante Qualité, ils me permettent de voir le métier sous un autre angle, j’apprends de nouvelles choses en étant accompagné humainement. Aujourd’hui, je suis arrivé là où je voulais aller, en sachant que j’ai toujours des choses à apprendre pour continuer à évoluer et, chez SICSOE, l’environnement le permet. »