28 juin 2019

La vie du vin : les matières sèches, comment ça marche ?

Votre vin se doit d’être très bien entouré. Pour cela, les matières sèches entrent en scène et jouent un rôle indispensable.

La vie du vin : les matières sèches, comment ça marche ? La vie du vin : les matières sèches, comment ça marche ?

Les matières sèches, ce sont toutes les matières premières dont SICSOE a besoin pour réaliser une mise en bouteille ou une reprise tiré/bouché. Aux commandes, Élodie Guilhem, approvisionneuse production.

Comment fonctionne l’approvisionnement ?

Question approvisionnement, deux options s’offrent à vous. Soit vous fournissez vous-mêmes les matières sèches, soit vous en faites l’acquisition auprès de votre prestataire, s’il dispose d’une plateforme d’achats. C’est le cas de SICSOE.

Notre plateforme d’achats de matières sèches comprend :

  • Les bouteilles
  • Les capsules
  • Le carton
  • Les caisses en bois
  • Les palettes
  • Les boxes (bois ou métal)
  • Le papier de soie

Matières sèches : un approvisionnement bien orchestré

Après un travail d’organisation réalisé en lien avec la planificatrice de production, Élodie Guilhem, approvisionneuse production, prend le relais. Chaque article est saisi et répertorié dans le système : forme, couleur, matériau. Tout est soigneusement consigné puis vérifié :

« SICSOE s’est doté de nouvelles machines automatiques, pour les cartons, notamment. Mon rôle est de vérifier que chaque carton soit dans le bon sens pour que chaque bouteille le soit aussi.

Je suis en lien avec le client ou le fournisseur. Au moindre souci rencontré avec une matière sèche, je leur demande de la changer », explique Élodie Guilhem.

Grâce à ses années d’ancienneté chez SICSOE, elle a acquis une solide expérience. Aujourd’hui, Élodie Guilhem donne aussi son avis sur la qualité des matières sèches.

Le maître-mot : l’anticipation

Quand tout est contrôlé, que tout est en ordre, Élodie Guilhem statue sur une date de livraison.

C’est un véritable travail d’anticipation qui l’attend. En effet, les matières sèches doivent rentrer une semaine avant la mise en bouteille pour éviter tout retard de livraison. Chaque mois, ce sont plus de 5 millions de matières sèches qui sont livrées chez SICSOE.

« S’il nous manque une matière sèche, la mise en bouteille est impossible.

Pour éviter ça, je travaille en étroite collaboration avec la production. »

Tout est question de planning, et celui-ci est toujours soumis aux aléas du quotidien et des contraintes extérieures. En tant qu’approvisionneuse production, Élodie Guilhem se livre à un jeu d’équilibriste qui implique l’ensemble des équipes de SICSOE intervenant à toutes les étapes de la vie de votre vin.